Etres légendaires de Gâtine

Légende : C'est un récit, souvent bref, qui met en scène des êtres et des actions fantastiques, auxquels certains vont croire et d'autres non. L'histoire est localisée et située dans le temps. Elle peut être présentée comme une expérience vécue. La légende a des liens avec le conte, le mythe, la rumeur et le fait-divers.

Gargantua

Le sympathique géant a laissé quelques traces dans la campagne gâtinaise.
Localisation : Thénezay, Saint-Martin-du-Fouilloux

«Le Pan d’oreille de Gargantua, à Thénezay, surnom de la Pierre-Levée de la Police.»

«Il se dirige ensuite vers Saint-Maixent-l’école, et se soulage en un endroit voisin de Nanteuil , marquant son point d’arrêt d’un tertre argileux, connu dans le pays sous le nom d’Etron de Gargantua. Le terrier de Saint-Martin-du-Fouilloux, dont le sommet forme un des points culminants du Poitou (272 mètres),aurait une origine analogue.» (Gelin)

L’ origine des collines et des monts, créés par Gargantua par Mme Charpy de Brie (79) en 1973.

Fadets et chirons

Connaissez-vous tous vos voisins? Vous les croiserez peut-être au détour d'un chiron ou lors d'une promenade en forêt.
Localisation : Saint-Marc-la-Lande, Surin, Verruyes

«Une caverne spacieuse … située sur la ferme de l’Herbaudière, commune de Verruyes, porte le nom de Roche aux Fadets, et semble prouver que l’on attribuait à ces petits gnomes une vie souterraine.» (Desaivre)

 

«Les fadets sont aussi connus dans notre Gâtine Sèvroise …On les dit courts, noirs et velus ...»

Les fadets et leur habitat par Baillet de Largeasse (79) en 1974
A propos des fadets puis les fadets et la grand-mère qui filait par Mme Pain de Cherves (86) en 1975

Dame Blanche

Elle apparaît et disparaît mystérieusement.
Localisation : Ménigoute, Coutières

 

« … non loin du village de Coutières … De nombreuses personnes prétendent avoir vu deux dames blanches errer la nuit...»

« A environ un kilomètre de Ménigoute, sur la route de Saint-Germier, se trouve un carrefour connu sous le nom de « la potence au maçon ». La tradition rapporte qu'une jeune fille aurait été assassinée par un maçon, qui y fut ensuite pendu. Chaque année on a vu, maintes fois, une dame habillée de blanc se promener la nuit en cet endroit. » (Lacuve)

A propos d'une histoire arrivée à Pitch qui a rencontré une Dame Blanche par M. Palvadeau à l’île de Noirmoutier (85) en 1981
A propos de la Dame Blanche qui était un homme par Mme Pénisson à l'Epine (85) en 1979

Le sabbat des chats

Le soir de Mardi-Gras, un étrange carnaval défile dans la campagne Gâtinaise
Localisation : La Chapelle-Saint-Laurent, le Chillou, Thénezay

«On raconte : qu'un soir de mardi-gras, il y avait un homme qui passait très tard à la Croix Chabot (près de Saint-Loup-Lamairé) dans son charaban. Tous les chats étiont là qui faisiont la ronde ...» (Morin)

« Le soir du carnaval, ce sont les chats, qui se réunissent à l'Ormeau Robinet, nœud de routes plus connu sous le nom de Timbre aux Chats, parce qu'il y a dans cet endroit pour l'usage des chats un timbre, c'est à dire une auge. Elle est en granit. L'Ormeau Robinet est au croisement, sur la route de La Chapelle-Saint-Laurent à Moncoutant ... » (Puichaud)

A propos de la légende du mardi-gras des chats à la Chapelle-Saint-Laurent par M. Baudry à la Chapelle-Saint-Etienne (79) en 1974
A propos des activités du mardi-gras et des croyances sur les chats (sabbat) par Mme Ménard et Mme Martin du Breuil-Bernard (79) en 1974

Mélusine

La fée bâtisseuse, mi-femme, mi-serpente
Localisation : Béceleuf, Ménigoute, Parthenay, Verruyes

«La belle église de Parthenay-le-Vieux fut élevée en trois nuits par la mère Lusine. » (Desaivre)

«De la tête jusqu’à la taille, elle était femme, belle et gracieuse ; mais au-dessous elle était serpente. Serpente ? Oui, c'est la vérité, avec une queue burelée d'argent et d'azur, dont elle battait et agitait l'eau.» (Coudrette).

A propos de la fontaine de la Roche Perron fabriquée par Mélusine par Jutand, Yvonne du Peu de Thénezay (79) en 1975
A propos de l'église de Montournais et de Mélusine par Mme Giraud à Menomblet (85) en 1973

Le cheval Mallet

Ne pas répondre à son invitation, le voyage risque d'être dangereux...
Localisation : Ménigoute, Coutière

«Le cheval malet est un blanc coursier, tout sellé et tout bridé que les paysans rencontrent souvent sur leur chemin en revenant de la veillée. L'animal s'approche d'un air caressant et semble inviter le voyageur attardé à monter sur son dos ; mais malheur à lui s'il cède à la tentation, car aussitôt la monture part au galop et ne s'arrête qu'au bord d'une rivière ou d'un étang où le pauvre cavalier est précipité.» (Desaivre).

 

"Au Retail, on ne retrouvait jamais l'homme, la bête l'emmenait trop loin". (Morin)

Fragments de contes du Cheval Mallet
Histoire du cheval Mallet et de sa manifestation maléfique, histoire collectée en Deux-Sèvres en 1985

Les Fantômes

Revenants sans tête, processions fantômes, il est imprudent de se promener seul la nuit sur les chemins de Gâtine.
Localisation : La Chapelle-Thireuil, Saint-Laurs, Chantemerle, Clessé

 

"Au bois des Parcs, près du ruisseau de la Grosse Pierre, en la commune de St-Laurs, on a vu souvent, jusqu dans ces dernières années, un curé sans tête se promener avec son bréviaire." (Desaivre)

«Depuis cette nuit-là plusieurs ont revu, dans les allées enténébrées de la forêt (de Chantemerle) passer, précédé de ses nonnes, le cavalier sans tête ; beaucoup disent encore aujourd'hui avoir entendu ses appels angoissés déchirer la paix et le silence des nuits. » (Charbonneau-Lassay)

A propos de la procession des morts, des visions malheureuses d'un pêcheur en écluse et d'un livreur de coquillages par M. Ganachaud - Ile de Noirmoutier - 1971
Explication du phénomène de la procession des morts par Mme Bouteau - l'Ile de Noirmoutier (85) - 1971

La Galipote

Animal ou humain? un compagnon très embarrassant
Localisation : Saint-Pardoux

 

 

«Écoutons maintenant Groleaux (de Saint-Pardoux) : «  Un domestique de ferme, allant à la veillée, trouve une galipote qui lui saute sur le dos. Une lutte s'engage. Le gars était solide, la galipote fut battue et emportée par lui …" (Desaivre)

 

 

«La galipote est un animal nocturne, ressemblant souvent à un mouton qui effraie par ses gambades les voyageurs attardés, leur saute sur le dos, les terrasse et bat les chiens de ferme.»

A propos d'un gars qui s'habillait d'un drap pour faire croire à la galipotte par M. Ballet (79) en 1980
A propos de galipotte par M. et Mme Guitton de Vernoux-en-Gâtine (79) en 1974

La Chasse-Galerie

Cette chevauchée fantastique traverse le ciel dans un vacarme épouvantable
Localisation : Saint-Loup-Lamairé, Saint-Pardoux

 

« … cependant, quelques-uns de nos paysans s'imaginent encore percevoir très distinctement les aboiements des chiens, les cris des piqueurs, le son du cor et jusqu'aux plaintes de l'animal surmené. » (Desaivre)

"J'ai entendu parler de la «Chasse Gallerie », j'avais 7 ans. Je veillais au coin du feu après souper avec mes parents, quand une voisine est arrivée chez nous, très effrayée, en disant vous n'avez pas entendu la «Chasse gallerie » ? la nuit était très noire; Nous sortons tous pour observer le ciel, mon père au bout d'un moment dit : «Bah ! C'est un troupeau d'oie qui passe, rentrons au chaud.» (Morin)

A propos de chasse-galerie par Mme Fradet - Ile de Noirmoutier (85) - 1980
Anecdote sur la chasse-galerie par M. Fortuné à Cherves (86) en 1975

Bibliographie

  • Léo Desaivre, « Etudes de mythologie locale », Bulletin de la Société de Statistiques, Sciences, Lettres et Arts des Deux-Sèvres, 1882, p. 22-44
  • Jean-Loïc Le Quellec, Etres fantastiques en Deux-Sèvres, La Crèche, Geste, 1998 : petit, mais très précieux, dictionnaire des êtres légendaires cités à partir des extraits des travaux des folkloristes de notre région.

Partenaires du projet sur les Etres légendaires de Gâtine

Logo Europe

Retour