Champ Constant

Us Graf, Couple de villageois dansant, 1525.

"Champ constant"

 Résidence de recherches ( au Centre de Documentation de l’UPCP-Métive / le CERDO ), du 9 au 13 octobre 2017, dans la perspective de cette nouvelle création, pièce chorégraphique sur les lois, les usage, les gestes, les croyances, les récits relatifs à la terre et à sa culture.

A l’origine de ce projet, Céline Cartillier se pose ces questions  : persiste-t-il aujourd’hui des mythologies, des croyances et des récits relatifs à la terre et à sa culture  ? La connaissance empirique est-elle encore active dans les savoir-faire et techniques agricoles actuelles  ? Comment les agriculteurs se rapportent-ils à la terre qu’ils cultivent  ? Dans Champ constant, l’écriture chorégraphique prend appui sur un socle documentaire  : qu’est-ce qu’écrire des formes scéniques depuis une sélection de documents et d’après des rencontres et entretiens menés auprès d’agriculteurs  ? Céline Cartillier choisit de déployer des «  danses et chants d’usage  », ces formules gestuelles et vocales qui accompagnent, entraînent, participent, règlent des pratiques ou des labeurs, ces formules qui ont des propriétés et des fonctions opératoires et performatives. Elle explore également les moyens déployés par les agriculteurs pour marquer l’espace et scander le temps du travail. La formule vocale de l’appel, de la clameur - ou chant de plein air - est un des outils invocatoires de Champ constant pour convertir l’espace du théâtre, y écrire des figures et des gestes du travail et des jours aux champs.

 

Distribution

Conception et chorégraphie  Céline Cartillier
Avec Johann Nöhles, Céline Cartillier (distribution en cours).
Collaboration à la conception sonore Myriam Pruvot
Accompagnement dramaturgique  Antoine Cegarra, Céline Champinot,  Myriam Pruvot
Création lumière et scénographie  Florian Leduc

"Champ constant"

Céline Cartillier

 

 

à propos de...

 

Céline Cartillier

Dramaturge, chorégraphe, et danseuse, Céline Cartillier se forme en études théâtrales et à l'écriture chorégraphique. Elle travaille quelques années en tant qu’assistante d’édition notamment au Centre national de la danse. Elle intervient en tant que collaboratrice artistique et dramaturge auprès de différents artistes de théâtre ou de danse Elle travaille également en tant que conseillère chorégraphique. Elle fait partie du
collectif kompost avec lequel elle prend part à plusieurs projets, La Fabrique du commun, Autour de la table entre autres. Elle joue dans les films expérimentaux de Mathieu Bouvier, Oh! Leviathan et Comment expliquer la crise à un lapin blanc , et co-réalise avec lui There is no desert island.
Céline Cartillier développe son travail en tant que chorégraphe, accompagnée de collaborateurs tels que les artistes sonores Gérald Kurdian et Myriam Pruvot,intéressée par les relations entre représentation et idéalité et par les relations entre composition poétique (au sens de fabrication du langage), composition musicale et écriture chorégraphique. Elle a pris part en 2015 au programme de recherche et composition chorégraphique Prototype 2 «La présence vocale dans la partition cdans la partition chorégraphique » à l’Abbaye de Royaumont

 

Retour