Regard sur les transformations...

Peinture de Sarah Guidoin

Métamorphose... 3

Depuis l’automne 2016, le fil rouge du projet culturel de l’UPCP-Métive s’articule autour du thème universel des Métamorphoses (évolution, transformation, mutation, détournement...) et s’est développé en 3 phases.
Après avoir abordé la Métamorphose des objets (automne 2016), la Métamorphose de la musique (été 2017), nous allons clore le cycle en cet hiver 2018 avec la Métamorphose physique  : humanité-bestialité au travers les mythes, contes, légendes, récits fantastiques, chansons... mais également vue par le prisme du déguisement, ainsi qu’au travers d’œuvres plastiques.

Les transformations bestialité-humanité dans la littérature orale

Que les hommes se transforment en animaux, ou l’inverse, n’étonne pas au Moyen Age… D’où vient cette croyance ? Comment et par qui se diffuse-t-elle ? Est-elle combattue et par qui ?

Quand ils exploitent la veine des métamorphoses, les contes recueillis en France, et notamment en Poitou, fréquentent un lieu commun dont les variantes révèlent des rapports de proximité, de passage, de voisinage voire d’indifférenciation entre hommes et animaux, que nous essaierons de mieux comprendre. L’analyse des corpus collectés servira ainsi de support pour se mettre en quête d’une « pensée sauvage ».

PROGRAMME

10h00 : Accueil
10h30 : La cigogne est-elle un homme ?
La métamorphose animale au Moyen Age
Intervenant : Jacques Berlioz
14h00 : Loups-garous et sorciers en Dauphiné et Savoie
Intervenante : Alice Joisten
15h00 : La Montagne verte, de la Vendée au Pérou
Intervenants : Michel Gautier et Fanie Gautier

Samedi 20 Janvier
Maison des Cultures de Pays

  • Genre : Conférences

  • Tout public

  • Tarifs : Accès libre et gratuit

  • De 10H30 à 17H

Téléchargements

 


La Cigogne est-elle un homme?

 

Intervenant : Jacques Berlioz
Directeur de recherche au CNRS
Membre du Groupe Anthropologie historique de l’Occident médiéval (CNRS-EHESS, Paris)
Directeur honoraire de l’École nationale des chartes

 

La métamorphose animale au Moyen-Age

Que les hommes se transforment en animaux, ou l’inverse, n’étonne pas au Moyen Age… D’où vient cette croyance ? Comment et par qui se diffuse-t-elle ? Est-elle combattue et par qui ? Sera pris comme exemple (car il est peu connu) celui de la cigogne, bel oiseau ambigu, qui se transforme, en Orient, en homme, et qui revient en Occident, au printemps, sous forme d’oiseau…

 

Loups-garous et sorciers en Dauphiné et Savoie

 

Intervenant :Alice Joisten
Le monde alpin et rhodanien, Musée dauphinois Grenoble

 

Si Mélusine a laissé peu de souvenirs dans les traditions orales en Dauphiné et Savoie, les métamorphoses animales y sont nombreuses, comme en témoigne la collecte de Charles Joisten (1936-1981). On présentera ici les différentes composantes de cette croyance, du loup-garou à l’alter ego animal des sorciers, une croyance qui, tout en étant bien insérée dans la société alpine, plonge ses racines dans un passé lointain.

 

La Montagne verte de la Vendée au Pérou

 

Intervenant : Michel Gautier
Professeur de lettres classiques.
Collecteur de la tradition orale
Fanie Gautier
Conteuse, chanteuse

 

Ce conte, riche en métamorphoses, recueilli à Venansault en Vendée en 1983,  est l’un des  plus longs du répertoire européen. Il sera  dit par Fanie Gautier, conteuse, puis commenté par Michel Gautier, collecteur. Ce conte se retrouve chez les Quechuas dans une version qui reprend des croyances et des mythes  des Incas. L’exportation de ce conte européen à partir de la colonisation espagnole, son intégration à un contexte socioculturel différent amènent à comprendre l’universel comme une articulation entre les différences, c’est-à-dire comme un universel vraiment universel. 

Retour

Articles de cette rubrique

Les Malédictions

Une histoire passionnante sur la sorcellerie

Lieu: Parthenay - MCP ,

Regard sur les transformations...

Les transformations bestialité-humanité dans la littérature orale...

Lieu: Parthenay - MCP ,